PATISSIERS. Le gateau d'Evry. Rencontre

(ne me remercier pas pour la photo!)

Professeur à la faculté des métiers d'Evry, Stephane REDON nous explique qui sont ces 10 créateurs de goûts et d'histoires. Un projet qui fabrique des rencontres de savoirs.

 

Entretien avec Franck Senaud. Novembre 2017

FS:

Quel niveau ont tes étudiants et que se destinent-ils à faire ?

 

 

SR: 

Les apprentis sont tous titulaires d’un autre diplôme dans le domaine des métiers de bouche (CAP pâtissier, CAP pâtissier avec mention complémentaire, CAP boulanger) ou bénéficient de trois années d’expérience professionnelle.

 

Le BTM - Brevet Technique des Métiers – est un diplôme de la Chambre des métiers reconnu de niveau 4 (bac) qui permettra aux apprentis de compléter leur formation, d’enrichir leurs connaissances pour pouvoir à la sortie s’installer à leur compte ou bien encore travailler dans des maisons prestigieuses, tout aussi bien en France qu’à l’étranger.

 

FS

 

Ils vont chacun présenter un gateau lors de ce prix: comment commencent-ils ? Que raconte ce gateau ?

 

SR:

Le gâteau présenté lors ce prix participe également à l’examen final du BTM. En principe, cette spécialité doit ressembler au caractère de l’apprenti qu’il exprimera à travers une association de saveurs. Elles pourront rappeler des souvenirs d’enfance, plus particulièrement gustatifs.

FS

 

Qu'apporte la rencontre avec des designers ? Et que vont il en tirer ?

 

SR:

Le design est maintenant présent dans tous les corps de métier. La forme compte tout autant que la qualité intrinsèque du produit. Cette expérience avec des designers est d’une grande richesse humaine car elle permet de développer des compétences professionnelles liées au travail collectif et de groupe avec des contraintes spécifiques. Connaître le monde du packaging servira les apprentis plus tard dans leur métier. Se confronter à ce savoir ne peut avoir qu’un impact positif sur leur pratique professionnelle future.