L’ARCHITECTURE JAPONAISE ET L’ARCHITECTURE DU MOUVEMENT MODERNE.

« L’art de la vie consiste en une réadaptation constante au milieu. »

Philosophie japonaise.

Franck Lloyd Wright, architecte (1869-1959)

 

« L’Occident a beaucoup à apprendre de l’Orient – et le Japon était la porte d’entrée de ce vaste Orient dont je rêvais depuis que j’avais vu ma première estampe japonaise et lu mon premier Lao-Tseu.

Mais ce terrible ennemi naturel de toute construction, quelle qu’elle soit, le séisme !

(…) Les japonais deviennent livides, ils sont inondés de sueur, mais ne manifestent pas d’autre signes, à moins que la violence ne devienne extrême, et c’est alors la panique. J’étudiai le séisme. Je constatai que c’était un mouvement ondulatoire, non pas de la mer, mais du sol – accompagné de secousses terribles auxquelles aucune rigidité ne peut résister.

(…) Pourquoi lutter contre le tremblement de terre ? Pourquoi ne pas sympathiser avec lui et être plus malin que lui ?

C’est ainsi que le bâtiment commença à être projeté. »

 

A propos de la construction de l’hôtel impérial à Tokyo (1915-24)

In Autobiographie - 1932 - (Les Editions de la passion, Paris 1998), page 192

Franck Senaud - Préfigurations : 

La maison de Sugimoto est une maison traditionnelle japonaise, elle semble, à la découvrir, étonnamment moderne au sens de Le Corbusier (rôle des murs, pas de décoration, jeu avec la lumière), y vois-tu des rapprochements ?

Le Corbusier connaissait-il le Japon ?

Serge Clavé - Architecte :

Beaucoup de questions sont posées au travers de ce que tu évoques. Je te propose d’esquisser trois thèmes : la modernité ; Le Corbusier, le Mouvement Moderne et le Japon ; les modes de production développés pour ces architectures.

 

SUITE..