Photographe de la réflexion, du bien connu, du reflet trompeur, de l'image multiple, MF PLISSART a travaillé avec B PEETERS, DERRIDA et la bande des Impressions Nouvelles.


A découvrir.

"Avec cet album (paru pour la première fois aux éditions de Minuit en 1985), Marie-Françoise Plissart a réalisé ce que tout le monde tenait pour impossible : un roman-photo hardi et audacieux, aussi beau qu’un livre d’artiste, complexe comme un roman, fluide et captivant comme un bon film, d’un érotisme brûlant et savamment construit."


Une météorite ! Beau et si pleinde conséquences.


"Droit de regards" de Marie-Françoise Plissart et Jacques Derrida

Roman photo / coll. Traverses

Ici

"C’est l’histoire du « Berger », une maison de rendez-vous bruxelloise. C’est une histoire d’amours et de passions. Il y a du suspense, de l’émotion, du drame. On y rit comme on y pleure, on y jouit aussi. Il y a la splendeur d’un hôtel très particulier, resté miraculeusement intact depuis 1935, dernier écho Art Déco d’un temps révolu."


Un travail sur la couleur d'une grande richesse: l'incroyable lieu donne un incroyable album "Le Berger. Souvenirs d'une maison de rendez-vous" Isabelle Léonard et Marie-Françoise Plissart

Ici

 

"Elégie à Michel-Ange" de  Sandrine Willems et Marie-Françoise Plissart.

Le texte de Sandrine Willems s’entrelace avec une quarantaine d’images de la grande photographe Marie-Françoise Plissart : détails de statues, vues larges des carrières dans lesquelles il choisissait ses marbres, etc.


Toujours ce glissement simple du réel à l'imaginaire, du document au rêve, du détail à l'ample.

Ici

"Mons" de Caroline Lamarche et Marie-Françoise Plissart. 2009.

Un vrai voyage, esthétique et documentaire à la fois. La révélation des beautés d’une cité trop peu connue.


Un petit carré qui joue de son format pour décaler le regard. Un régal (comment ça j'aime bien son travail ?)

Ici

Premier édifice marquant de Victor Horta, La Maison Autrique est un élément majeur du patrimoine architectural bruxellois.

Le projet conçu par François Schuiten et Benoît Peeters est de faire de cet édifice une sorte de “maison des maisons”, hommage à l’architecture privée de Bruxelles en même temps que porte de l’imaginaire.

"Métamorphoses d’une maison Art Nouveau" de  Benoît Peeters et François Schuiten.

 

A lire et à voir à Bruxelles !

Ici

"Un terrible drame vient-il d'avoir lieu ? On interroge ici un suspect. Cependant, à mesure que l'enquête progresse, le mystère semble s'épaissir. Les réponses embarrassées du narrateur paraissent n'avoir d'autre conséquence que de susciter de nouvelles questions. Mais de quelle nuit proviennent les flashes photographiques qui tantôt viennent au secours du narrateur, tantôt au contraire le trahissent sans appel ?"

Ici