FAVRE. Berlin. Rencontre

 

Partir pour vivre/travailler/aimer/créer à Berlin ?

Pourquoi ? Une enquête menée avec Michel STIERNON, historien et sociologue de l’art du XXIe siècle.

 

Octobre 2016.

FS:

A quelle date êtes vous venue travailler à Berlin?

 

FV:

J’ai débarqué le premier janvier 1998 à Berlin.

 

FS:

L'aviez-vous déjà visité/habité ?

 

FV:

J’ai été invitée à participer à une exposition de groupe en août 1996 au Künstlerhaus Bethanien (  titre de l’exposition: les pilleurs d’épaves) 
J’ai été fasciné par cette ville encore un peu en ruine, de la qualité ses silences et de la liberté artistique qui ce déployait dans tous les sens.

 

FS:

Et qu'y cherchiez vous ?

 

FV:

J’ai quitté Paris pour continuer de peindre . A Berlin c’était un endroit immense, vaste  et cela me convenais parfaitement. Tant dans les personnes que j’ai rencontré que les expériences artistiques que j’ai pu y vivre et partager. Maintenant cette époque est un peu terminé.

A SUIVRE