BARANES. Speedy oeuvre d'art totale. Rencontre.

 

Marc Alexis BARANES a fait d'une belle rencontre un ouvrage merveilleux. Uen monographie pas traditionnelle qui parle avec les images et révèle, en actes, un artiste qui pense par images. Presque obsessionnel ?

 

 

Entretien avec Franck Senaud. Juin2015

FS:

comment cette idée de monographie est-elle née ? a partir de quel matériel visuel ?



MAB:

L'idée de publier un ouvrage sur Speedy est née d'une discussion avec un ami collectionneur, qui s'étonnait qu'un artiste comme Speedy Graphito n'ait pas aujourd'hui une monographie digne de ce nom, la plus complète possible sur son œuvre, depuis les années 80 à nos jours (ce qui est une gageure au vue de la production en continu de l'artiste).

Il est vrai qu'après les années 80-90, j'avais personnellement un peu perdu de vue le travail de Speedy, pour d'autres intérêts artistiques. Mais j'ai toujours été fasciné en tant qu'historien de l'art par les artistes de ce que l'on appelle aujourd'hui l'Art Urbain ou le Street Art. Il y a pour moi une vraie continuité artistique entre eux et les différents mouvements qui ont jalonné le XXème siècle, et une vraie capacité chez eux d'entrevoir et comprendre les rapports à l'espace, comme leurs grands prédécesseurs fresquistes ou décorateurs depuis la Renaissance.

Comme nous avions en projet un futur catalogue d'exposition pour la rétrospective ERRO au MAC de Lyon, cet ami collectionneur m'a parlé de l'admiration d'ERRO pour le travail de Speedy Graphito : "qu'il jugeait être le grand artiste de ce XXIème siècle".

Il nous a organisé une rencontre dans nos bureaux où j'ai pu échanger, revoir et découvrir le travail de Speedy sur trente ans et surtout avoir en main un projet éditorial réalisé par un vrai graphiste (l'artiste lui-même) : un univers complet, un futur livre de très belle facture... Il y manquait juste quelques séries pour rendre plus lisible la carrière de Speedy, et pour ne rien négliger.

En fait, ce livre est une œuvre éditoriale à part entière de Speedy Graphito. C'est pour un éditeur à la fois enthousiasmant de la réaliser et inquiétant aussi pour le fabricant qui se doit de ne pas trahir les attentes de l'artiste au moment de l'impression. Et quand on connaît les exigences de Speedy de suivre le moindre de ses projets du début à la fin, vous pouvez imaginer que ce fut aussi un brin stressant pour notre maison d'édition.

Mais aujourd'hui le plus gratifiant pour nous, c'est de voir le public présent à chacune de ses séances de dédicaces en librairies comme en galeries.

D'avoir le livre présent sur table comme en vitrine, de recevoir des demandes de libraires pour organiser un événement, une décoration de vitrine ou un espace...

FS:

Vous dites avec raison, qu'il s'agit d'une œuvre de Speedy lui-même. Comment un artiste complet comme Speedy Graphito pense et donc vous propose d'organiser son livre ? Tout est structuré dès le début ? Vous avancez par périodes ?


MAB:

Speedy est de formation graphiste tout en étant un artiste accompli. Il est arrivé avec sa propre maquette. Tout était déjà prêt même si à nos yeux Speedy avait fait des choix peut-être un peu réducteur sur l'ensemble de son œuvre et de ses séries. Comme il souhaitait une vraie monographie, on lui a suggéré d'augmenter la pagination, d'y aller franchement, de ne pas se restreindre. Et cela a donné ce livre.

Mais dès notre premier rendez-vous tout était déjà arrêté par lui : la maquette, la mise en page, les intercalaires, les textes, la disposition des séries et sa. Volonté de nous présenter trente ans de création.

Pour un éditeur, c'est un vrai plaisir tout est là : la volonté de l'artiste, ses choix et envies, son univers graphique.

Le plus difficile ensuite, c'est de passer de la maquette vue sur écran à l'impression, de ne pas trahir l'ambiance, les couleurs, la structure.


Speedy nous a aussi beaucoup aidé en dessinant une couverture spécifique, en redessinant notre logo pour préserver l'unité de l'ouvrage et de son travail.

A mes yeux, ce n'est que du Speedy du début à la fin. Et en tant que fan, je suis fier que notre maison d'édition ait cet ouvrage à son catalogue d'éditeur.

D'autant que les librairies et le public l'ont aussi apprécié. Voir le nombre de librairies qui ont voulu l'accueillir en dédicace et que nous avons dû pour la plupart refuser du fait des obligations de l'artiste. Mais on aura bien sillonné toute la France du nord au sud et d'est en ouest de mai à novembre pour la promotion.

FS:

L'univers visuel est tellement affirmé. Comment les textes sont arrivés dans le livre ? Déjà là dès le début ? Écrits en fonction de nécessité de mise en page ? Seulement proposés par Speedy ?


MAB:

Tout était déjà prêt.

Speedy avait déjà pensé tout son livre, la place et les textes des séries et des intervenants. Une perfection du début à la fin:

Un contrôle totale sur la réalisation par l'artiste.

Une pensée totale d'un graphiste sur l'ouvrage.

Vraiment très rare et exceptionnel.

Un compréhension des contraintes éditoriales comme seul Speedy est capable.

Au point de redessiner notre logo pour l'adapter à la couverture dessinée et choisie par lui.