YAHIA. MON SANG

Senaud_Mon sang

 

 

C’est mon sang


C’est mon sang ce galop rouge


Qui frappe à la porte de ma tête

MON SANG

 

C’est mon sang

C’est mon sang ce galop rouge

Qui frappe à la porte de ma tête

Qui bat la peau tirée du tam-tam de mes tempes

Qui me lave

Qui chuchote

Qui polit mes artères

Qui me presse et me relâche

C’est mon sang

 

C’est mon sang

Cet homme rouge et souple

Ce sorcier indien

Qui joue sa magie muette sous ma peau

Sur ma carotide fait battre la lame de son poignard

C’est mon sang

 

Ce prisonnier

Qui creuse des plaies dans sa cellule

Fuit par la première ouverture

C’est mon sang

Cet évadé goutte-à-goutte

C’est mon sang

 

C’est mon sang

Cette hémorragie interne

Cette toge de César assassinée

Cet écorché qui saigne en moi

Qui me goûte de l’intérieur

C’est mon sang ce damassé de moi-même

 

Sur mon sang c’est mon sang

Ce vertige centrifuge

Cette boue d’Héraclite

A la recherche de son centre

C’est mon sang

 

C’est mon sang cet Olympe inférieur

Ce théâtre antique

Qui abrite de nouveaux Dieux

Dieux hormones Dieux neurotransmetteurs

Qui sifflent à toute vitesse

Leurs dépêches dans mes veines

 

Mon sang plein de Dieux

Mon sang plein d’Ancêtres

Et d’Enfants à naître

 

Mon sang plein de mots

De sensations éprouvées

Et de sensations non éprouvées

C’est mon sang cet avenir turbulent

 

Et pourtant c’est mon sang aussi

Qui obéit

Animal

C’est mon sang

Cette aube obscure

Au festin de moi-même

 

 

Christophe YAHIA

est poète, philosophe et mauvais esprit. 

J'espère qu'aucun super-héros ne traine dans le coin !?