Episode 4. BULLES ET COMPOSITIONS.

Agnès ROSENSTIEHL La composition par la musique, le travail de recherche, les cheveux, Binet, Geluck et le perfectionnisme.

FS : mais est-ce que vous composez vos images ou faites le faites directement ? Il y a beaucoup d’étapes ?

 

AR : oui, j’ai fini par devoir redessiner le logo parce qu’il revenait et n’était jamais le même ! Sur cet exemple, il est retraité par ordinateur, et j’étais furieuse, parce que moi mon écriture elle est plus…manuelle ! J’ai des ronds et des déliés qu’ils n’ont pas, et j’y tiens ! Mais on m’a dit que ça serait plus lisible…

FS : vous êtes en train de dire que la façon dont vous écrivez le texte est aussi importante ? Vous ne pourriez pas avoir des bulles faites à la machine ?


AR : Ah non, pour les bulles, je ne veux pas ! D’autant plus que dans le mot je sens que lorsqu’il est important, je le gonfle instinctivement, je ne sais pas comment vous dire mais…

 

FS : et ça se retrouve dans ce magnifique album, où justement vous jouez avec les bulles…


AR : oui, avec la position des bulles, l'ordre des paroles, quand c’est crié c’est plus fort, quand c’est un peu discret c’est un peu petit…

 

FS : lorsque j’ai entendu des critiques sur votre travail, c’était de la simplicité que ça proviendrait, mais quand on regarde déjà la façon dont vous jouez avec le langage, avec la graphie du langage, c’est vachement élaboré en fait !


AR : ah oui, en tout cas c’est voulu quoi, c’est composé !

 

FS : c’est le lien entre tout ce qu’on se dit, ce goût pour littérature, alphabet, langage, hiéroglyphes et graphisme… Et d’ailleurs il y a un troisième mélange avec musicalité : ce goût pour composer, le conservatoire, c’est vous qui en avez eu l’idée ou est-ce le hasard ?

 

AR : Non, j’ai fini par me dire, avec mes parents : t’as fait un peu de lettres, un peu de dessin, mais, en fait, ce que je préfère au-dessus de tout c’est la musique, donc je vais apprendre à écrire de la musique.

J’ai passé un concours d’entrée vachement dur, où l’on demandait déjà d’entendre des rapports, qu’est-ce que c’est que cet accord, l'actualité musicale…

Donc j’ai été reçue, j’ai eu un 1er prix, j’ai fait des études on peut dire à la fois sérieuses et bien récompensées et tout ça… ça a duré 4 ans, et sortant de là, je me suis dit qu’il fallait quand même que je gagne trois sous, je commençais à avoir 25 ans… et puis, mariée avec un mari qui gagnait un tout petit peu. Tout d’un coup je me suis un peu secouée, je sais pas, j’ai été voir Pomme d’Api, avec mes dessins naïfs, parce que je dessinais tout le temps quand même.

Je leur ai montré deux ou trois dessins, « oh c’est frais, c’est mignon ! », mais comment ça, ils n’avaient pas de dessinateurs à se mettre sous la main… Aujourd’hui on me rirait au nez ! J’étais arrivée avec un dessin naïf, une petite fille mignonne avec ses trucs roses… Enfin bon, bébé quoi ! Enfin naïf, pas naïf, mais bon bref, en tout cas, premier truc ! « j’ai vendu un dessin !!! »

On m’a dit une histoire à illustrer, je me suis appliquée et je n’ai plus arrêté, jusqu’à il y a 5 ans ! J’ai collaboré à Pomme d’Api pendant 40 ans… enfin je ne sais plus, enfin qu’importe, depuis son 2e numéro jusqu’à il y a 5 ans. C’est bien !

FS : comment travailliez-vous ? Vous vous forciez à tant d’heures par jour ?


AR : non non, n’importe, je suis incapable de vous répondre !

 

FS : Comment vous composiez vos dessins, il y a une première étape qui est une sorte de d’esquisse au crayon vite fait, que vous reprenez…


AR : Je crayonne d’abord et quand je pars, oui j’ai un chemin de fer c’est-à-dire j’ai une feuille de 21x29,7, et je la divise, je sais que j’ai 64 pages et pas un 32, ou c’est je ne sais quoi… Et je fais donc un rough, une tête qui marche par là ou qui fait rien, et surtout la bulle. Surtout le sens. Je me fous un peu du dessin au début, c’est surtout l’équilibre du tout qui compte. Et surtout les bulles !

 

FS : quelqu’un m’a dit la même chose, Binet- les Bidochons ! Innatendu rapprochement. Ce qui l’intéresse c’est le théâtre, la situation. Il dit : j’ai appris à dessiner comme ça mais je fais toujours les mêmes bonshommes.


AR : moi aussi !

 

FS : mais je commence par la bulle avant tout, le texte est primordial !

 

AR : le sens, le sens !

A SUIVRE. L'HISTOIRE DE L'ART