Revue n° 87 CAMERA SILENS

 

Avec "Entre les deux il n’y a rien" Mathieu Riboulet nous offre ici un roman fort qui à la fois pose la question de la lutte contre la violence d'Etat par la violence et son invisibilité organisée.

Clandestinité, assassinats ou suicides invisibles, anonymats des combattants: comment montrer sans image ?

 

Franck Senaud