SENAUD. L'Histoire dans les histoires

 

Réflechir au rôle d’un théâtre dans la cité…
Se repasser les souvenirs du « bien être ensemble » qu'il fabrique dans une ville où tout est neuf…

 

Prendre le temps de se poser des questions et re-penser ce qu'est la culture en même temps que son histoire s’écrit, parait fondamental pour veiller à cette même construction :
 
Réflechir au rôle d’un théâtre dans la cité…
Se repasser les souvenirs du « bien être ensemble » qu'il fabrique dans une ville où tout est neuf…
 
Dans ce 18e document mémoire,  trois histoires superposées sont contées par les contributeurs de toutes époques :
 
Une histoire politique de la culture:  Des intentions de la reconstruction d'après guerre et  de l'éducation populaire qui en découle en passant par les maisons de la culture, scène nationales, associations… Et ce dans le cadre d’un territoire décentralisé où financeurs et prescripteurs culturels interagissent… Le tout dans une ville nouvelle qui a tout a construire … et à gagner !


Une histoire de l'art également : Le Théatre a avancé avec son temps et a permis à Evry et à ses habitant de se familiariser avec de grands créateurs et de grands auteurs de l'après guerre (Landowski, Luccioni, Brook, Drouot…) .
Plus tard ils découvriront le mouvement du label des scènes nationales à travers des figures de metteurs en scène ainsi que la vogue de l'art urbain de Basualdo qui ouvrira la première saison de la Scène nationale, place des miroirs en 1986.
Entre temps, d’autres formes de théatres notamment hors les murs viendront les supprendre, les happer voire les impliquer : le théâtre en appartement, les résidences d'artistes, la révélation de la scène française de danse des années 80, l'explosion des arts du cirque…
Du théâtre flamand des années 90 au numérique du nouveau siècle…
De la renaissance de l'art du conte initiée par Abbi Patrix jusqu'à l'histoire récente du théâtre documentaire … Et les habitants d’une ville nouvelle s’épanouissent avec elle !

Une histoire indirecte du territoire :
La vie d’une cité, ll faut bien l’animer et nourrir ses habitants tandis qu’ils se découvrent et s’apprivoisent : un Pari nécessaire à une évolution commune harmonieuse et juste…
 
D’où la nécessité de créer des moments de partage et de création dans des espaces communs : Ainsi est transposé le théâtre dans les écoles, les foyers, les maisons de quartier, le centre commercial, sur les places, pour des milliers d'enfants en visite comme pour les « grands » racontant à des artistes immergés des petites histoires qui en créera une grande, commune à tous.

Le cœur d’une ville qui bat dans les lieux de passage…Une ville qui semble rester à jamais nouvelle.
C'est distinguer ces trois histoires, 40 ans plus tard
Regarder une histoire de la vie d'un théâtre dans une ville habitée c'est lire un presque rien fondamental: l'art et la culture réunies.