mar.

02

juil.

2013

CATHERINE FEUNTEUN. "Chroniques mauves".

CATHERINE FEUNTEUN. "Chroniques mauves". Catpeopleprod


Comment un projet unique de documenter l'histoire des lesbiennes en France dévie, prend chair dans le dessin et un éditeur et devient le premier récit BD en France sur le sujet.

Une histoire incarnée racontée à avec F.Senaud .

Ici

mer.

26

juin

2013

YAHIA. Mot de passe final

 

 

" La mort est un animal surnaturel

A l’ivoire inestimable"

 

Ici

 

jeu.

20

juin

2013

M.COULOMBE. L'image et le zombie.

Entretien pour Un Livre Un Jour avec Maxime COULOMBE Petite philosophie du zombie (PUF, 2012).


Riche entretien où Maxime Coulombe ...

Une remarque sur la marche des images que notre revue décrypte et une petite bulle passionante d'entretien.

Ici

dim.

16

juin

2013

PERRIN. Photo. Expo. Evry de chairs

 

Evry érotique, Evry porno, il faut le dire vite !


Olivier PERRIN, en cinq images, révèle sensualité et curiosités cachées ! Une ville de chairs ?

 

Une interprétation à oser. Ici

jeu.

13

juin

2013

YAHIA. MON SANG

Senaud_Mon sang

 

 

"C’est mon sang


C’est mon sang ce galop rouge


Qui frappe à la porte de ma tête"

 

Ici

lun.

10

juin

2013

MAXIME COULOMBE. Petite philosophie du zombie

Corps errant de chair en chair, le zombie a une histoire culturelle, cinématographique riche, mais M.Coulombe y voit une métaphore de notre rapport à la vie, perfomance et en un inquiétant avenir commun : le fantasme de notre destruction. 

Ici

jeu.

06

juin

2013

YAHIA. L’HOMME-POCHE

 

 

"Mais dans cette poche lisse et mauve qu’est son corps


Il y a dissimulé une infinité d’autres poches


Un mille feuille de poches-organes"

 

Ici

lun.

03

juin

2013

Charlotte GARSON. Entretien. "Amoureux". Actes Sud Junior.

 

Rencontre amoureuse et cinéma font tellement corps qu'il est difficile de les séparer !


En décryptant le comment de ce ballet des corps amoureux, Garson approche une question forte: pourquoi le montrer ?


Ici

sam.

18

mai

2013

MATHIEU RIBOULET. Les oeuvres de miséricorde". Entretien.

"Ne composer qu'avec la brutalité du réel"et son rapport avec la mémoire, la vision, la perception. Un propos exprimé dans une langue si précise qu'Amouroux a voulu creuser avec l'auteur des images (d)écrites dans ce dernier magnifique roman.

Ici