Edma Morisot (1839-1921)

 

 

 

 

 

 

 

Marie, Edma, Caroline naît en 1839 à Valenciennes (Nord). Son père Edme, Tiburce Morisot est préfet puis conseiller maître à la Cour des comptes et sa mère Marie-Joséphine Thomas est issue d’une famille d’artistes, elle petite-nièce d’Honoré Fragonard. Edma a deux sœurs :

 

- Berthe qui devient une peintre impressionniste très en vue, son mari Eugène Manet, frère du peintre Édouard Manet, la laisse libre de s’épanouir dans son art.

 

- Yves qui abandonne la peinture lorsqu’elle se marie avec Théodore Gobillard, percepteur de son état. Ils ont une fille Paule Gobillard (1867-1946) qui est une peintre reconnue.

 

 

Les trois filles Morisot reçoivent comme il se doit une éducation bourgeoise avec cours de piano et de dessin. Encouragées par leur mère elles prennent des cours auprès du peintre professionnel Alphonse Chocane.

 

 

Edma et Berthe complètent leur formation auprès d’un ancien élève d’Ingres, Joseph Guichard. Ces deux sœurs prennent l’habitude de copier des chefs-d’œuvre au Louvre. Elles y rencontrent de nombreux artistes comme Édouard Manet ou Camille Corot. Elles se mettent à réaliser des paysages en extérieur. Edma et Berthe, très complice, sont admises aux Salons successivement de 1864 à 1868.

 

 

Mais Edma se marie en 1869 avec un officier de marine Adolphe Pontillon et quitte Paris pour Lorient, port d’affectation de son époux. Pour ne pas nuire à celui-ci, elle cesse toute activité artistique professionnelle.

 

 

Edma a laissé de nombreux tableaux, des paysages dans le style de Corot et quelques portraits. Elle entretient une importante correspondance avec Berthe où elle lui fait part de sa nostalgie de sa carrière d’artiste .

 

 

Berthe est une des fondatrices du groupe impressionniste. Elle est reconnue par ses pairs, Auguste Renoir, Claude Monet, Camille Pissaro, Alfred Sisley, Paul Cezanne, Edgar Degas, Mary Cassatt, comme une égale.

 

Philippe MARQUIER