MARTIN. Histoire du débit. Rencontre

 

Ancien du numérique dans la pratique pro, formation associative ou dans la réflexion sur ces sujets alternatifs, le community manager Laurent MARTIN regarde avec nous 30 ans d'histoire des réseaux. Rapidement. Et c'est passionnant de comprendre cette histoire en train de s'écrire.

 

 

Entretien avec Franck Senaud. Mars 2017

 

FS

 

Tu es aujourd'hui community manager après avoir connu les premiers espaces numériques public (années 1990?) puis l'explosion des réseaux sociaux (années 2000?) et des interfaces de plus en plus simple pour y accéder et publier du contenu. Tous ces outils de partage et commentaires sont omniprésents. Tu dirais depuis combien de temps?

 

 

 

Laurent Martin

 

On peut résumer rapidement :

 

début des EPN en 1995/1996 en association, informatique, mjc, cités … même nomade (pour l'époque ...)

 

fin 90 premiers label/subvention des EPN (Établissements Publics Numériques)

 

bref comprendre ce "nouveau" truc et rapidement réduire la "fracture numérique" mais au début cela ne s'appelle pas comme ça

 

 

 

Début 2000, le contenu est tributaire du contenant (technique/html) sinon c'est forum de discussion. Ainsi très vite, des alternatives apparaissent : logiciels libres, messageries, hébergement .... et se croisent un début de web marchand, technique, institut, gros opérateurs, universités ....

 

tout le monde s'enrichit mutuellement mais les bonnes idées survivent malgré le poids de FT/wanadoo/orange et de quelques procès Altern VS Estelle Halliday

 

bref un écosystème se met doucement en place

 

Mais s'affranchir de la technique et du html reste un objectif clair même si on veut quand même savoir comment ça tourne dedans bref le forum, le blog, le wiki, le web 2 (ajax), Facebook ...

 

chaque langage a créé ses opportunités.

 

 

 

Récemment, l'augmentation et la qualité du débit à créé de nouveau contenu (quid de Youtube sans l'ADSL ?), les codes ouverts ou tout le monde peut créer.

 

Enfin on assiste à l'arrivée du portable bibop/2G / ... / 4G avec GPS et aujourd'hui on en arrive au cloud/bigdata avec tout cela dans les nuages et calculé en temps réel.

 

A SUIVRE