DESBRUYERES. Utilisateurs du théâtre

Habitant depuis 42 ans à Evry. J'ai enseigné l'Allemand pendant 33 ans au collège" le Village". 

 

Je suis passionné par tout ce qui concerne la vie en commun , la culture sous toutes ses formes

 

Depuis notre arrivée à Evry , c’est à dire depuis l’ouverture du Théâtre , nous en sommes des spectateurs réguliers, avec quelques éclipses, quand nous trouvions que la Scène Nationale s’éloignait de son public très varié . Le public appréciait un théâtre exigeant ,mais aussi attentif à une population regardant le Théâtre comme réservée à une «élite».

 

 

Nous avons souvent été enthousiasmés , fascinés , par des spectacles qui ont fait date, surpris alors que nous les avions choisis par défaut, comme Découflé, ou les Essais de Montaigne avec Yannick Choirat . Nous avons eu un réel bonheur en voyant des artistes que nous aimons , comme Pierre Perret, ou que nous ne connaissions pas , comme le superbe concert de Fatoumata Diawara , cette année.

 

Heureux que la scène nationale nous permette de voir des spectacles que nous n’aurions pas pu voir , à cause du prix , de l’impossibilité d’avoir des places dans un théâtre parisien.

 

 

Nous apprécions aussi beaucoup le public varié, qui correspond à la diversité de la population du territoire et le plaisir de retrouver des amis , des voisins , un public de plus en plus attaché à ce théâtre.

Depuis de nombreuses années , l’ouverture vers la ville a permis à un public sans cesse renouvelé, de découvrir et de s’approprier ce lieu.

 

Les cycles autour des pays attirent un public nouveau , comme celui autour du Portugal où une soirée de Fado reste comme un exemple de l’enthousiasme des spectateurs.

 

Le travail avec les écoles, les collèges, les lycées , les maisons de quartier en est une caractéristique. En tant qu'enseignant , j’ai pu faire découvrir à mes élèves des auteurs qu’ils n’auraient pas découverts aussi jeunes.( Karl Valentin , Bertolt Brecht à travers deux de ses pièces, Grand Peur et misère du 3ème Reich et les Dialogues d’exilés). Nous l’avons fait en l’inscrivant dans un vrai travail de découverte en visitant le théâtre par exemple, en rencontrant les comédiens, les répétitions publiques .

 

L’équipe de la scène nationale a depuis longtemps aussi la volonté de sortir des murs en proposant des spectacles dans les maisons de quartier, sur les places, dans des parcs , et en tissant des liens avec de nouveaux partenaires, la mairie , par exemple , comme lors des semaines de l’éthique.

 

 

Ainsi pour nous , le théâtre de l’Agora est un élément important constitutif de l’agglo , situé en plein centre de la ville et facile d’accès. Un lieu abordable pour tous au niveau culturel et financier , un lieu sans lequel nous n’imaginons Evry.